Une saine alimentation

Voiture de course

Connaissez-vous la différence entre une voiture de course et votre corps?

Dans les deux cas si vous voulez que votre véhicule aille loin, longtemps et en bon état, mettez-lui du carburant de très bonne qualité.

Vous ne penseriez pas mettre du diesel dans un moteur qui demande de l’essence ordinaire? Le carburant doit être adapté au véhicule que vous remplissez.

Pour le corps humain, pourquoi lui fournir du carburant de mauvaise qualité et lui demander d’être optimal dans son fonctionnement?

Le corps humain a besoin qu’on lui fournisse des produits qu’il est capable d’assimiler facilement. La plupart des aliments qu’on lui donne sont de mauvaise qualité et non adaptés à ce qu’il a besoin.

Durant mes premiers mois d’entrainement plus intensif, mes progrès d’amaigrissement n’ont pas été à la hauteur de mes espérances. Les résultats se faisaient attendre, alors que des litres de sueurs se versaient sur le sol de la salle d’entrainement.

Puis début janvier 2014, Johanne et moi avons décidé de devenir végétarien. C’est-à-dire qu’après les fêtes de fin d’année, nous voulions tenter l’expérience durant une période de 30 jours (comme souvent les résolutions de fin d’année… qui ne marchent souvent pas et je pourrai l’expliquer dans un autre article).

J’avais établi ma liste de 35 objectifs à atteindre en 2014 et leur plan d’action pour chacun. Celui d’être végétarien en était un.

Nous avons eu un début de période un peu difficile. C’est sûr qu’on a senti ce début d’année comme un moment de  »sevrage ».

En effet, depuis de très nombreuses années, comme beaucoup, j’avais l’habitude de manger régulièrement de la viande, des produits provenant d’animaux, (lait, œufs, fromage, …). Par contre, ce changement d’alimentation ne s’est pas fait en une fois. Ça faisait déjà quelques semaines que je regardais des vidéos, que je me renseignais sur le sujet. Comme je m’entraînais, je voulais m’assurer que le changement de régime alimentaire n’affecte pas les résultats, surtout en pensant que si j’arrêtais la viande, je ne savais pas où j’allais trouver les protéines dont j’aurai besoin pour les muscles. Toutes ces croyances communes qui nous disent, que si on arrête de manger de la viande animale, on sera en carence de quoi que ce soit.

Eh bien, curieux comme je suis, j’ai trouvé des culturistes végétarien et même végétalien.

La différence entre un végétarien et un végétalien est que le premier ne mange pas de viande mais peut manger des sous-produits d’animaux et le second ne mange rien qui ne viennent de près ou de loin des animaux soit rien d’autres que des fruits, légumes, légumineuses, noix, compléments alimentaires, …

Pour ma part, j’ai commencé végétarien durant le début de l’année 2014. Je mangeais déjà de moins en moins de viande rouge, un peu plus de viande blanche (poulet, dindes).

Par contre en supprimant la viande, je me suis demandé comment ces culturistes pouvaient apporter ce que le corps avaient besoin?

Et bien en recherchant cette information, je me suis rendu compte qu’il existait moults (J’aime bien ce mot qui veut dire  »beaucoup de ») possibilités soit:

  • la spiruline (en capsule et non en gélules. L’enrobage des gellules est des rebus de graisse de porc)
  • le moringawise
  • les graines de chanvre
  • Les légumes verts (Kale ou chou frisé, épinards, …)

C’est vrai qu’en y réfléchissant, on a souvent entendu dire que  »l’homme descend du singe » (et le singe descend de l’arbre, hehe!). Par exemple, lADN des gorilles, qui ont une force colossale, est de 98 % à 99 % identique à celui des humains. Ces gorilles ne mangent pas de viande. ils se nourrissent principalement de végétaux, de fruits, de feuilles, … Ce sont de purs végétaliens. Donc d’où leur provient cette force, cette musculature? Certainement pas de viande d’animaux, encore moins de viandes cuites. Ils arrivent à absorber tout ce dont ils ont besoin dans la nourriture qu’ils trouvent dans la nature.

Donc en changeant d’habitude, j’ai découvert de nouvelles choses possibles. Et tenez vous bien, en ingérant ces nouveaux produits combiné avec l’arrêt d’aliments carnés (ou animaux morts), j’ai eu de nombreux bénéfices:

  • Meilleure récupération physique après les entraînements
  • Réduction rapide de la masse grasse (Passée de 20.4% à 14% en 6 mois)
  • Pensées et réflexions plus claires
  • État d’esprit plus positif
  • Meilleure estime de moi
  • Plus d’énergie
  • Plus de motivation pour relever les défis
  • Sommeil plus réparateur et conscience de rêves plus clairs et lucides
  • Digestion après repas plus léger. D’ailleurs, j’ai compris qu’après avoir mangé de la viande, le corps avait besoin de concentrer son énergie pour la digestion, d’où affaiblissement de l’attention, de l’énergie, sensation de lourdeur dans le ventre. En revanche, se nourrir de fruits, légumes, et produits alternatifs à la viande me donnait plus d’énergie.
  • Peau plus belle
  • Repas plus rapide à préparer. Sauf les repas crus qui m’ont demandé parfois plusieurs heures de préparation.
  • Découverte de nouveaux goûts
  • Et bien d’autres effets collatéraux très positifs, …

Alors j’ai réalisé que l’alimentation pouvait être changée, être parfaitement complémentaire à l’entrainement physique, même améliorer les résultats du corps et générer des effets dont je n’aurai pas pensé avant.

La période de transition peut être difficile, tant pour mon corps que les réflexions des gens dans mon entourage. Mais les efforts en valent la peine. Peu importe ce que pensent les gens, c’est vous qui vivez ce que vous vivez, et non les autres!

Maintenant que j’ai goûté à cette alimentation saine, et aux résultats positifs que ça m’a apporté, je ne ferai pas machine arrière.

Et vous?

Une saine alimentation
Mot clé :                    

3 commentaires sur “Une saine alimentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *