Quels produits utiliser dans votre cheminement?

L’alimentation physique et mentale sont primordiales dans l’atteinte des résultats que vous avez défini.

Tout d’abord l’alimentation physique. Comme expliqué dans l’article une saine alimentation, le carburant que vous utilisez pour exploiter votre corps permet d’apporter tout ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de votre organisme. Mise à part quelques sensations de manque durant la période de sevrage de quelques semaines au début du changement de mode de vie, je ne sens pas de carences dans mes activités quotidiennes. Seulement, en tant que fan de chocolat, c’est un de mes plaisirs que je savoure.

C’est depuis le début de l’année que je ne consomme plus de viande, de crustacés, d’œufs, ni de lait, … et de moins en moins de produits animaliers (fromage, beurre,…). Rien qu’en limitant tous ces produits, mon corps a fondu à vue d’œil de l’excédant de gras. D’ailleurs de nombreuses personnes qui ne m’avaient pas vu depuis quelques temps me trouve  »maigre ». C’est leur normalité de me trouver  »maigre », seulement, je ne me suis jamais senti aussi bien dans ma peau, léger, plein d’énergie et des idées nouvelles de projets pleins la tête et l’ambition pour les réaliser (comme ce blog par exemple). Avant cette transition, j’avais vraiment la sensation de lourdeur dans mon corps et dans ma vie. Je sentais que j’étais  »victime » de ce que je vivais. Maintenant, c’est tout le contraire.

Je ne me considère pas comme maigre, je trouve que j’ai éliminé les couches de gras superflues qui ne me conviennent plus. Prenez une bouteille de 18 kgs dans les bras. C’est lourd! Pourtant c’est la même masse que je portais en tout temps quand on me trouvait  »normal ».

 

Plusieurs personnes me posent la question à savoir ce que je mange avec mon rythme de vie et d’entrainement. Et bien, au petit déjeuner, je prends un jus de fruits et légumes bio: pommes, orange, banane, poire, carotte, chou frisé kale, lait d’amandes (en alternative au lait de vache) et eau filtrée. Dans tout ce bon mix rempli de bonnes choses, je complète avec du Moringa et de la spiruline en capsule (non en gellule). Même si ça a une couleur bizarre, c’est vraiment excellent pour le corps en plus d’être un vrai régal. Si j’ai d’autres produits dans le frigo, je peux mettre des fraises, ou framboises, épinards, ananas, betterave, sirop d’érable, … Je ne mets pas tout ça en même temps dans le blender, ça déborderait ;-). Une fois que tout est mixé, je passe la soupe dans un tissu-filtre pour obtenir seulement le jus. Le reste est fibres. Tous les nutriments sont passés dans ce jus parfait.

Le mix jus de fruits frais m’apporte beaucoup d’énergies pour l’entrainement et me permet de bien débuter ma journée. Et comme c’est un assemblage de plusieurs fruits et légumes, je prends vraiment le temps de le déguster. Ça me prend peut-être 15 minutes pour le boire. Durant ce temps, j’en profite pour relire mes objectifs de la journée que je me suis fixé la veille au soir avant de me coucher ou pour lire des articles pour m’améliorer.

En journée, lorsque j’ai une petit creux, je mange une poignée d’un mix de noix fait maison (Noix de cajou, amandes, baies de goji, raisins).

Le midi, je mange des plats préparés la veille, pâtes sans gluten avec brocolis, oignon, champignons, ou salade maison (tomates, poivrons, concombres, graines de sésames, graines de chanvre, …) et bien d’autres. Lorsqu’on prend le temps, on se prépare des plats d’aliments crus, vraiment excellent. J’écoute beaucoup mon corps et lui apporte ce dont il a besoin.

Le soir, souvent une salade soit avec des épinards, de la laitue romaine en guise de fond avec pleins de bonnes choses dedans, tomates, germes de luzerne, pignons de tournesol, carottes, raisins secs, …

Sortir de mes anciennes habitudes alimentaires (steak, patates, fromage râpé ou plats préparés, pizzas) m’a obligé à trouver des solutions alternatives et créatives pour me nourrir. Et tant qu’à y être, autant mieux me nourrir.

 

Pour l’alimentation mentale, comme l’état d’esprit dans lequel je vivais ne me plaisait pas non plus, c’est une autre sorte de sevrage que j’ai fait. Les pensées y sont pour beaucoup dans la réussite ou non d’un projet, d’une intention.

J’ai régulièrement suivi des cours d’hypnose durant l’année 2012. J’ai pu mettre en pratique et comprendre bon nombre de mon fonctionnement, de mes attitudes, réactions, internes… J’ai compris pourquoi ce que j’essayais de faire pour changer ne marchait pas. Tout simplement parce que mon conscient voulait, mais mon inconscient ne voulait pas autant.

Puis le stress du travail, les préoccupations mentales incessantes, les croyances, manque de confiance et les schémas sur lesquels je suis bâtis au fil des ans ne m’ont pas aidé. Ou plutôt oui, puisqu’en me rendant compte que je voulais changer, j’ai utilisé cette détermination pour le faire et agir. L’hypnose m’a beaucoup soutenu, aidé et m’a permis de maintenir à long terme ces changements. Ce changement intérieur que je vis et que j’ai vécut sont très efficaces dans le maintien des activités physiques quasi-quotidiennes.

C’est du sevrage de prendre conscience que les pensées qu’on porte sur soi nous rabaissent, comme : »C’est trop dur! »,  »Jamais j’y arriverai! »,  »Les autres peuvent mais pas moi! »,  »C’est pas pour moi! »,  »J’ai essayé, mais j’y arrive pas! »… et à force de se le dire, on y croit de plus en plus et on se conforte dans notre manque d’estime, cette victimisation et on s’autorise à échouer. Alors qu’en se parlant autrement et en se disant,  »Comment je peux faire pour changer ma façon d’être actuel? »,  »…de faire? »  »Quelle est l’activité la plus cool que je pourrais faire aujourd’hui? »,  »Comment ou à qui je peux m’adresser pour m’aider à atteindre mon objectif? ». On s’ouvre à de nouvelles possibilités, on s’accorde le bénéfice de réussir. On s’ouvre à la possibilité de passer à l’action. C’est une ouverture qu’on n’avait pas pensé avant puisqu’on ne le s’accordait pas avant. D’autres personnes sont passés par là où vous voulez aller. autant leur demander, s’en inspirer, se renseigner, … Quand on veut, on peut!

 

La motivation est aussi le moteur de la réussite et permet d’alimenter la détermination pour atteindre votre objectif. La motivation est possible lorsque notre objectif est clairement identifié et lorsqu’il est aussi profondément intégré en nous. C’est-à-dire que c’est notre but que rien ni personne ne peut nous empêcher de réaliser. Personnellement, je me nourris beaucoup d’expériences, de réussite d’autres personnes que je considère comme  »mentors ». Je considère que d’autres personnes sont passées par le chemin que j’emprunte et ont atteint ce dont je vise. S’ils sont parvenus à cette réalisation, ils savent donc de quoi ils parlent. Autant leur faire confiance et utiliser leurs trucs et astuces et phrases et expressions inspirantes.

Et vous, de quoi vous nourrissez-vous pour réaliser vos progrès et buts?

Quels produits utiliser dans votre cheminement?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *