Comment changer d’habitude?

Lorsque nous avons l’habitude de manger une crème glacée au chocolat depuis plusieurs années et qu’un jour on nous offre le choix entre une crème glacée au chocolat et une autre à la vanille, naturellement, notre choix se portera sur la glace au chocolat. Pourquoi?

Tout simplement parce que nous sommes habitués à la glace au chocolat, nous ne faisons pas l’effort de prendre quelques instants pour sortir de notre zone de confort. Nous préférons prendre  »instinctivement » ce que nous connaissons déjà. Choisir consciemment de prendre ou de faire quelque chose de différent demande des efforts. On se dit pourquoi faire autrement, j’ai toujours fait comme ça? Pourquoi pas quand c’est une habitude qui est bénéfique. Mais c’est la même chose lorsque que c’est une habitude qui est néfaste pour nous. Nous répétons les mêmes choses sans réfléchir quelques instants pour nous dire par exemple:  »J’allume la télévision dès que j’arrive de travailler. Mais est-ce que c’est vraiment bon pour moi? Qu’est-ce qui serait plus bénéfique pour moi, pour la réalisation de mes projets et rêves? Est ce que ça m’apporte des avantages de regarder une émission de jeux télévisés? Que vais-je en retirer une fois l’émission terminée? Est ce que je m’en souviendrai même dans une heure? Qu’est-ce que je pourrais faire à la place de regarder cette émission?

Souvent nos habitudes nous ont été imposées par des habitudes d’autres personnes, mais avons-nous réellement pris le temps de réfléchir et de savoir si cette habitude était bonne pour moi et si elle venait vraiment de nous?

Lorsque je fais quelque chose par habitude et qui ne me convient pas, je m’arrête quelques instants. Je réfléchis et me demande:  »Est-ce que c’est bon pour moi? Si la réponse est non, Comment faire autrement pour que j’aime ça ou pour que ce soit bon pour moi? » Ça a été le cas lors du changement de mon alimentation. L’habitude de manger de la pizza toute faite, juste à faire réchauffer dans le four, puis pain et pâte à tartiner noisette en veux-tu en voilà. Ça ne me plaisait pas forcément, mais ça faisait plusieurs mois ou année que je faisais ça, alors pourquoi changer? Parce que ça m’a demandé des efforts de me rendre compte que j’accumulais tellement de graisse, que ce n’était pas bénéfique ni pour mon corps ni pour ma santé. Et comme de fait, c’est un sevrage sévère que de changer cette habitude de malbouffe. Alors plutôt que ce soit difficile durant une période indéterminée qui est souvent source de démotivation et décourageant dès le départ puisque ça n’a pas de fin, j’ai fais une période de test de ne plus manger cette fameuse pâte à tartiner durant une semaine (7 jours) pour commencer et voir ce que ça fait. Les premiers jours ont été difficiles. Pour changer mon esprit, je l’occupais à faire autre chose, sans vouloir compenser par une autre bouffe néfaste bien sûr. Et bien, au bout d’une semaine, je ne me rappelais plus que j’en mangeais autant. Alors, comme j’avais réussis à résister durant une semaine, j’ai testé et … résisté une semaine de plus. La deuxième semaine a été encore plus facile. Je n’y pensais même plus du tout. Maintenant, autant que j’étais vraiment  »accro » à ça, je ne pourrais maintenant plus en manger. Entre temps, je me suis renseigné sur ce que ça contenait et sur les produits malfaisants que c’était. Et bien, ça m’a confirmé dans le fait que c’était vraiment mauvais, pas du tout nutritif et bon pour mon corps et ma santé.

J’ai continué avec d’autres produits et aliments durant une courte période pour chaque. C’est bien d’être enthousiaste, mais ce quon veut c,est que les changements se fassenet et se fassent à long terme, donc pas trop de changements en même temps, sinon ça risque de faire trop et de faire l’effet inverse. Peut-être 2 maximum pour commencer. Au fur et à mesure des changements d’habitudes, on réalise que

Si ça marche pour ça, ça peut marcher pour autre chose. La télévision par exemple. une diète médiatique d’une journée (voir ce que ça fait ou pas), d’une semaine, puis de deux semaines pour finalement m’en débarrasser définitivement. Pour ceux qui ne savent pas, une diète médiatique est une sorte de suspension de regarder la télévision de façon consciente. C’est-à-dire que durant une journée par exemple lors d’une journée pluvieuse ou en rentrant d’une journée de travail, s’imposer de ne pas prendre la manette et de ne pas appuyer sur le bouton pour regarder la télévision. Et se dire que ce moment là, on en profite pour faire quelque chose de différent, comme lire un nouveau livre, jouer à un jeu, écrire ses projets, ses rêves et réfléchir à comment les créer dans votre réalité, etc…

Et vous, quelle habitude qui vous gêne allez-vous changer pour votre mieux-être dès maintenant? Faites-moi part de vos actions. Ceci peut vous encourager et en encourager d’autres. Merci

Comment changer d’habitude?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *